X

7 Conseils pour Faire l’Amour Avec Objectif Bébé Sans Ruiner Sa Vie Sexuelle

Ça y est, vous avez rangé les pilules et les préservatifs dans un tiroir, c’est décidé, vous faites un bébé ! Une belle aventure en perspective, un moment important et décisif dans la vie d’un couple, mais aussi une petite contrainte pratique : il va falloir s’ébattre à foison jusqu’à épuisement et grossesse !

7-conseils-pour-faire-lamour-avec-objectif-bebe-sans-ruiner-sa-vie-sexuelle

Si la tâche peut s’avérer plaisante, à juste titre, nombre de couples finissent par trouver cette galipette « obligatoire » peu érotique et rébarbative. Ce sentiment peut être d’autant plus fort si la grossesse tarde à arriver et que les craintes de ne jamais y parvenir commencent à hanter les esprits… On estime qu’un couple a entre 20% et 30% de chances de concevoir à chaque cycle menstruel. C’est donc normal de ne pas tomber enceinte du premier coup. Alors pour que vos galipettes restent sexy et pleines de sensualité semaines après semaines, voici quelques conseils maison…

1) Soyez patients

Tomber enceinte peut prendre du temps, il faut en avoir conscience et l’accepter. Vous entendrez toujours le cas de l’amie d’amie qui est tombée enceinte en vingt-quatre heures, focalisez-vous sur vous-même ! Chez les couples de moins de trente ans, on conseille d’aller consulter un spécialiste après un an de tentatives infructueuses.

Alors ne vous stressez pas et prenez les choses du bon côté : vous avez peut-être un an de sexe non stop avant de devoir ralentir le rythme !

2) Méfiez-vous de votre fertilité

Certaines femmes deviennent accrocs au test de fertilité. Un petit instrument qui détermine les quatre jours par mois où vos ovules trépignent d’impatience d’être fécondées. Si cela vous aide dans votre quête de bébé, très bien. Mais si vous devenez obsédée par votre fertilité, au point de kidnapper votre homme quatre jours par mois pour l’obliger à vous étreindre et à annuler vos sorties qui tombent à ce moment, mieux vaut mettre de côté ce test de fertilité anxiogène.

Il ne faut pas que ça devienne source de stress. D’autant que les choses ne fonctionnent pas exactement de cette façon. Monsieur a besoin aussi de recharger ses batteries pour avoir un sperme fort. Par ailleurs, les spermatozoïdes restent actifs jusqu’à 72 heures dans l’intimité de madame, donc même si monsieur ne revient pas à la charge toutes les 12 heures, son armée continue de batailler !

[related_article id= »13213″ size= »full » readmore= »Lire l’article … » target= »_blank »]

3) Adaptez la fréquence

Concernant le nombre de rapports nécessaires par semaine, les avis médicaux divergent. Certains maintiennent que la galipette quotidienne est le plus sûr moyen d’y parvenir, d’autres estiment qu’une fois tous les trois jours est largement suffisant… Et la majorité recommande une fois tous les deux jours pour couper la poire en deux ! La régularité est importante, mais si vous êtes épuisés ou que ce soir-là vous avez zéro envie de stupre, mieux vaut passer son tour que de faire sombrer la galipette dans l’obligation sans plaisir.

Essayez de rester actifs autour de la période d’ovulation, mais relâchez parfois la pression et accordez-vous des moments à deux autrement. Câlins, soirée en amoureux, restaurant…

4) Tirez profit de la situation

Puisque vous voilà partis dans une spirale de sexe programmé, prenez la situation à votre avantage. Le sexe tout le temps, ça a du bon ! Explorez de nouvelles façons de vous ébattre. Si vous êtes en route pour un an de galipettes quasi quotidiennes, vous allez avoir le temps d’apprendre à cerner votre plaisir…

Clitoris, point G, deep spot : vous allez pouvoir faire le point sur le plaisir de madame ! Et du côté de monsieur, pourquoi ne pas tenter une découverte progressive des joies prostatiques ? Quelques caresses autour de l’anus pour commencer, et chaque jour un peu pus loin !

[related_article id= »14680″ size= »full » readmore= »Lire l’article … » target= »_blank »]

5) Outillez-vous

Avant même de parler de vibreurs et autres délices, le premier des accessoires absolument essentiel qu’il vous faudra posséder : un flacon d’hydratant intime ! Les jours où votre entrain sera un peu moins fougueux, il aidera votre plaisir à monter la pente… Et si vous souhaitez pimenter ces galipettes successives, un masseur intime pourra mettre un peu de piment à votre litanie érotique.

Gigi 2 Cool Grey

N’hésitez pas non plus à sortir l’artillerie vestimentaire : lingerie intime pour elle comme pour lui, petites surprises mutuelles coquines pour briser la routine !

TUX

6) Faites vos jeux

Avec ou sans accessoire, variez les plaisirs de la galipette en créant des scénarios coquins autour de vos étreintes ! Retrouvez-vous alors dans de nouveaux lieux : faites semblant de ne pas vous connaître au bar d’un hôtel avant de monter dans la chambre, partez en week-end et ébattez-vous dans de nouveaux endroits…

Découvrez les joies du quicky si vous êtes coincés à une soirée un soir de fertilité confirmée ! Si c’est l’été et qu’il fait chaud, partez à la conquête de la nature et renouez avec les éléments en grimpant au septième ciel sous la cime d’un arbre… Éloignez-vous de votre traintrain érotique dès que vous en avez l’occasion, vous le retrouverez alors avec plus de plaisir.

[related_article id= »4643″ size= »full » readmore= »Lire l’article … » target= »_blank »]

7) Ne pensez pas à l’objectif

Même si le bébé reste le but de votre déchainement corporel en binôme, ne faites pas l’amour en vous disant chaque fois que c’est pour planter la petite graine. C’est le plus sûr moyen de perdre tout érotisme. Ne perdez pas de vue que le sexe est une connexion avant tout. On fait l’amour pour se retrouver en tant que couple, pour renforcer l’intimité et se faire plaisir à deux.

Si vous avez tendance à vous éloigner au fil des galipettes à cause de cet objectif de conception, faites des escapades érotiques qui n’ont pas de but reproducteur : masturbation réciproque, sexe oral, sodomie… Faites exprès de ne pas faire d’enfant ! Au moins le temps de vous rappeler que vous êtes d’abord un couple avant d’être de futurs parents…

[related_article id= »15809″ size= »full » readmore= »Lire l’article … » target= »_blank »]

Le plaisir avant la cigogne

Faire l’amour beaucoup et comme si de rien n’était. Voilà en résumé l’objectif pas si facile à atteindre. L’important est de varier les plaisirs, de ne pas se mettre la pression et d’en parler dans son couple. Si vous sentez que les mois passant, votre vie sexuelle perd toute sa substance à cause de la peur de ne pas réussir à avoir d’enfant, n’attendez pas un an et consultez votre médecin pour être rassurés. L’important, c’est certes de gagner, mais aussi de bien participer !

[related_article id= »11964″ size= »full » readmore= »Lire l’article … » target= »_blank »]