8 Causes de Blocage Sexuel Féminin Pour Prendre du Recul et Mieux Sauter

Il peut arriver à toute femme de se retrouver dans une situation érotique conforme à toutes ses attentes et qui pourtant, au moment de se jeter à l’eau voluptueuse, est empêchée par une cause (en apparence) inconnue. Un blocage vient freiner l’élan coquin, obligeant les deux protagonistes de la galipette à faire une pause au mieux, ou à stopper pour l’heure l’énergie copulatoire au pire.

8 Causes de Blocage Sexuel Féminin Pour Prendre du Recul et Mieux Sauter

Comme n’importe quel problème, il est beaucoup plus facile de le résoudre quant on en connaît les origines. Voilà pourquoi nous vous proposons ici une liste des principales causes de blocage sexuel du côté féminin de l’humanité avec quelques pistes pour apprendre à les surmonter !

1) La dyspareunie

Ce nom barbare décrit une tendance tout aussi peu réjouissante, puisqu’il s’agit de la douleur ressentie au moment de la pénétration et qui rend celle-ci impossible. Cette forme de blocage est très handicapante et mieux vaut l’identifier rapidement pour ne pas sombrer dans un cercle vicieux qui conduit à stopper toute vie sexuelle.

Cette douleur peut survenir à la suite d’un accouchement ou peut être due à des raisons psychologiques comme une peur inconsciente de faire l’amour, une éducation trop stricte sur le sujet… Enfin, la dyspareunie trouve également ses origines dans certaines infections, mycoses, cystites, etc… Voilà pourquoi il est préférable de consulter un médecin si le phénomène perdure.

2) La sécheresse vaginale

La lubrification est nécessaire à des sensations douces au moment de la pénétration et pour que le plaisir explose… Un manque de lubrification peut entraîner un blocage et pour cause, puisqu’elle est essentielle au rapport. Cette sécheresse peut trouver ses origines dans un chamboulement hormonal : ménopause, période de grossesse ou post-grossesse… Dans ce cas, il faut simplement savoir être patiente !

Elle peut également être la conséquence de prise de certains médicaments ou encore être due au stress ou à une consommation excessive d’alcool. L’alcool ayant tendance à déshydrater tout le corps. Enfin, évitez également de nettoyer votre intimité avec des produits non adaptés ou trop souvent ! Pour parer à une éventuelle sécheresse vaginale passagère et modérée, l’assistance d’un hydratant intime pourra être utile.

Lubrifiant Intime

3) Le vaginisme

Il s’agit de la contraction ferme et totale du vagin qui empêche toute intrusion dans l’intimité féminine. Cette contraction involontaire des muscles vaginaux ne pose pas des problèmes uniquement d’ordre sexuel. En effet, en se fermant totalement au monde, le vagin ne peut plus accepter de tampon ou coupe menstruelle ni se dévoiler pour consultation auprès d’un(e) gynécologue.

Le vaginisme peut être dû à plusieurs facteurs, psychologiques dans la majorité des cas. La dyspareunie et ou la sécheresse vaginale peuvent conduire le vagin à se contracter par peur de la douleur… Il peut s’agir également d’une réaction face à une peur panique du rapport sexuel. Il faut donc apprendre, en solitaire, à se détendre et à détendre les muscles de son sexe en respirant lentement et en s’inspirant des techniques de méditation. Un petit vibreur bienveillant pourra également vous inciter à vous laisser aller en vous insufflant une bonne dose d’ondes positives… Enfin, une aide médicale psychologique et ou gynécologique pourra être nécessaire si le problème persiste.

Lily 2

4) Le contexte peu propice

Autre cause de blocage sexuel : l’ambiance générale du foyer qui ne pousse pas à la gaudriole. Les soucis du quotidien comme les enfants, le travail, le manque d’argent… Bref, les problèmes d’une vie, peuvent conduire à un blocage au moment de la pause voluptueuse. Les femmes sont plus cérébrales que ces messieurs dans la question du désir et du plaisir. Si elles ne peuvent se lâcher complètement, le plaisir ne sera pas au rendez-vous.

La solution ? Régler tous ses problèmes ! Plus facile à dire qu’à faire… Commencer par en discuter avec son partenaire, c’est déjà se soulager d’un poids qui libèrera de l’espace dans l’esprit pour se concentrer sur les escapades voluptueuses. Et si cela ne suffit pas, consulter un psychologue pourra aider à faire la part des choses pour reprendre le dessus sur sa vie intime.

5) Le complexe physique

Vous êtes folle de cet homme parfait qui vous plait, vous fait rire, vous séduit en tout point et pourtant, au moment de vous mettre au lit tous les deux, tout votre désir s’envole en une fraction de seconde… la raison ? un peu de cellulite, un sein plus petit que l’autre, un ventre pas suffisamment plat, des cuisses de grenouille, etc… Les complexes physiques engendrent des blocages sexuels redoutables.

La plupart du temps, on exagère ses défauts, il faut donc apprendre à se voir tel que l’on est vraiment et non à travers un imaginaire déformant. Ensuite, il faut se le dire une fois pour toute : la perfection n’existe pas d’autant que personne n’est capable de la définir. Certains préfèrent le petits seins d’autres les gros, certains hommes raffolent des femmes bien en chair quand d’autres craquent pour des muscles saillants… Vous êtes comme vous êtes et si votre partenaire vous regarde avec désir et amour, c’est que vous êtes à son goût !

6) Le manque de communication

Parfois trop intimidée par l’acte sexuel, la nudité, toute cette intimité dévoilée, certaines femmes ont des difficultés à communiquer leur désir et laissent le partenaire d’en face prendre les rênes de ses désirs. Or ces désirs ne sont pas toujours exactement les mêmes et à moyen terme, si la dame n’en parle pas ouvertement, elle peut voir son désir diminuer jusqu’à entrainer un blocage qui empêche tout plaisir.

Il ne faut donc pas avoir honte de ses envies ni avoir peur de dire non. Montrez à votre partenaire ce qui vous fait hurler de plaisir et expliquez lui gentiment pourquoi telle ou telle pratique vous rend plus sceptique qu’heureuse. En matière de sexe, il ne faut pas hésiter à parler !

7) Le problème physiologique

Le souci physique est rare mais peut néanmoins arriver… En cas de blocage sexuel systématique en dehors des périodes de grossesse, d’accouchement ou de ménopause où le corps féminin est un peu perturbé, cette répétition peut cacher des problèmes d’ordre physique. Kyste, infections, IST, maladies diverses… peuvent entraîner des troubles sexuels.

Il n’y alors qu’une seule solution : consulter un médecin qui vous proposera le traitement approprié.

8) La peur du blocage

Un paradoxe étrange et pourtant réel qui touche également les hommes : avec la course à la performance, et l’obligation relayée par les magazines d’être un « bon coup », la peur d’avoir un blocage et de ne pas être à la hauteur des attentes du partenaire peut conduire au fameux blocage…

Il faut se détendre, relativiser la galipette et se rappeler qu’elle est avant tout un instant de plaisir partagé sans jugement. C’est la communion des corps qui crée le plaisir et non la prouesse technique. Le cercle vicieux du blocage créé par le blocage peut également devenir vertueux : en se lâchant complètement le plaisir augmente, et on se lâche alors encore davantage !

Patience et longueur de temps

Beaucoup des blocages sont dus à des stress extérieurs qui tourmentent notre esprit et l’empêchent ainsi de pouvoir exprimer librement tout son désir ardent. Les manifestations sont diverses et pas toujours faciles à faire disparaître, mais dans la plupart des cas, le corps est tout à fait opérationnel, c’est la tête qui bafouille. Ces blocages sont souvent passagers et il faut savoir être patiente pour s’en débarrasser. Plus on s’en inquiète, plus ils mettront de temps à nous laisser en paix !

Laisser un commentaire

À propos Ema

Passionnée de mode, de design, d’art et de littérature, adepte d’un hédonisme non égocentrée : Le Plaisir est un art qui s’apprend et se partage.