Dysfonctionnements sexuels : Lesquels Comment et Pourquoi…

Poursuivant notre volonté d’éclairer vos lanternes en répondant aux interrogations qui vous tarabustent dans des domaines où nous le pouvons, nous prenons cette semaine la question de Serge à bras le corps afin de ne pas le laisser dans l’incertitude où il se trouve plus longtemps. Voici donc sa question qui, quoiqu’un peu vague, n’est pas dénuée d’intérêt :

D’ou vient le dysfonctionnement sexuel?

Tous les dysfonctionnements sexuels

Cher Serge,

Afin d’éclaircir ce sujet délicat et relativement médical, penchons-nous d’abord sur les différentes dysfonctions sexuelles avant d’en énumérer les quelques causes et diverses solutions.

Quelques types de dysfonctionnements sexuels

Chez l’homme

Le trouble de l’érection

Le plus fréquent de tous, il consiste en la difficulté voire l’incapacité pour Monsieur d’obtenir une raideur suffisante de son sexe pour une utilisation avec Madame.

Le problème d’éjaculation

Il a deux facettes, la plus répandue étant l’éjaculation précoce, c’est-à-dire l’impossibilité pour Monsieur de retenir son éjaculation parfois même avant toute tentative de pénétration. Et son excès temporel inverse, à savoir le retard d’éjaculation qui est le fait de ne pas parvenir à éjaculer avant une durée qui, cette fois, s’éternise…

Chez la femme

Le vaginisme

Il s’agit d’une contraction réflexe et involontaire des muscles du plancher pelvien qui empêche toute intrusion dans le vagin…

La sècheresse vaginale

Comme son nom l’indique, elle consiste en un défaut de lubrification de la zone intime de Madame qui empêche la pénétration ou qui la rend désagréable, voire douloureuse.

Chez les deux

L’absence de désir

Aucun problème physique, mais le manque d’envie rend impossible toute galipette. Les fantasmes sont absents, la libido est en baisse, les hormones du désir également… ce qui empêche l’excitation nécessaire à l’étreinte fougueuse.

L’absence de plaisir

Là encore aucun problème physique particulier pour s’abandonner avec ferveur dans des galipettes féroces, mais celles-ci ne procurent aucun plaisir…

L’absence d’orgasme

Dans la lignée de la précédente, l’anorgasmie n’empêche pas le plaisir tranquille et doux, mais l’extase du septième ciel n’est jamais atteinte.

La douleur pendant les rapports

Appelée également dyspareunie, elle est plus fréquente chez les femmes et s’avère une entrave évidente au plaisir.

Quelques raisons

Les causes physiques

En général, c’est souvent l’âge qui est à l’origine des dysfonctionnements physiques, particulièrement chez les hommes. Chez les femmes, la sécheresse vaginale peut également être une conséquence de la ménopause. Chez les plus jeunes, l’angoisse des premières fois peut être à l’origine d’éjaculations précoces ou de vaginisme.

Les causes médicales

La prise de certains médicaments, notamment les antidépresseurs, ou certaines maladies comme le diabète ou les problèmes cardiovasculaires ou de la prostate peuvent être à l’origine de dysfonctionnements, de même que certains désagréments plus directement liés à l’intimité tels que mycoses ou infections… Un peu plus réjouissant, la grossesse et la période après l’accouchement peuvent également donner lieu à quelques soucis dans le domaine.

Les drogues

La cigarette, l’alcool ou les drogues plus fortes peuvent également entraîner des dysfonctionnements sexuels. Celles-ci peuvent être directement liées à la prise de ces drogues ou au contraire à la période de sevrage parfois à l’origine de quelques effets secondaires désagréables.

Les causes psychologiques

Fantasme, désir et excitation sont complètement liés à ce qui se déroule dans notre cerveau et certains tracas éventuels peuvent venir perturber. Ainsi, l’angoisse liée au manque de confiance en soi ou à la peur de ne pas être assez performant peut créer un blocage et entraîner des « pannes sexuelles ». Il peut s’agir également d’une forte culpabilité qui empêche de se laisser aller à son plaisir pour des raisons religieuses ou d’éducation…

Les causes contextuelles

Problèmes familiaux, stress lié au travail, problème de couple ou laisser-aller conjugal, le quotidien n’est pas toujours le meilleur des alliés pour une vie sexuelle épanouie pleine d’extases merveilleuses !

Quelques solutions

Les exercices de Kegel

Gymnastique sexuelle pour les hommes comme pour les femmes, ces exercices permettent de muscler le plancher pelvien garantissant plus de plaisirs aux dames grâce à un vagin plus serré et de meilleurs érections aux hommes. Ils sont particulièrement recommandés aux femmes après un accouchement ou pour lutter contre les désagréments de la ménopause, et aux hommes après la trentaine afin de prévenir d’éventuels risques de pannes futures liées au temps qui passe et qui érode les corps…

Les sexologues

Spécialistes de la question pour les problèmes surtout psychologiques ou liés à la relation du couple, ils aident à redonner confiance et proposent des moyens de retrouver les chemins du désir et du plaisir grâce à des exercices ou par la voie de la discussion.

Les médecins

Si les dysfonctionnements persistent ou qu’ils sont d’ordre physique, requérir l’avis d’un médecin sera toujours la meilleure des démarches, d’autant que certains sont également sexologues.

Priapisme et autres raretés désagréables

Les origines des dysfonctionnements sexuels varient selon le type de problème rencontré ainsi qu’en fonction du sexe et de l’âge. La liste proposée ici n’est pas exhaustive et il existe d’autres problèmes plus rares tels que l’allergie au sperme, le priapisme (impossibilité de stopper une érection) ou quelques cas d’incompatibilité sexuelle physique…

Les solutions sont à choisir en fonction de la gravité du problème, allant du besoin de sortir de la routine en explorant de nouvelles voies pour un coup de fouet à sa libido jusqu’à l’intervention chirurgicale lors de problèmes persistants ou plus complexes.

Merci pour votre question Serge!

Laisser un commentaire

À propos Ema

Passionnée de mode, de design, d’art et de littérature, adepte d’un hédonisme non égocentrée : Le Plaisir est un art qui s’apprend et se partage.