Les 8 Pires Horreurs Que Peut Vivre un Pénis

Âmes sensibles et zob fragiles, s’abstenir. Dans cet article, nous allons évoquer 8 épreuves violentes subies par des pénis, certains n’ayant pas pu se relever. Notre but n’est pas de vous plonger dans le gore pour le plaisir de l’horreur, mais de vous avertir que le pénis est un petit appendice fragile qui mérite qu’on le préserve des vicissitudes de l’humanité.

La plupart de ces meurtrissures pourraient aussi bien vous arriver à vous autres, lecteurs masculins, alors arpentez le monde avec humilité et puisse le destin vous épargner le dixième de ce que ces messieurs ont dût subir… Voici 8 atrocités qu’un pénis peut vivre dans une vie trop riche en émotions fortes.

La malédiction du saxophone

Conséquence d’un ganglion lymphatique coincé ou d’une infection liée au chlamydia, le pénis enfle et se tord pour adopter une forme qui n’est pas sans rappeler celle du saxophone. Le cas se traite médicalement et on peut retrouver un pénis fier et droit si on ne tarde pas à s’en occuper. Le pénis peut alors à nouveau uriner sans mal, mais le retour à la sexualité peut s’avérer délicate.

L’inversion des rôles

Le cas est très rare, mais possible, d’une communication entre le tube digestif et la vessie. Il s’agit de fistules, apparaissant le plus souvent à la suite d’une opération de la prostate ou de la vessie… On se rend assez vite compte du problème quand on commence à uriner par les fesses et à déféquer par le pénis… La guérison est possible après un traitement extrêmement long.

Le poisson indiscret

Avez-vous déjà entendu parler du candiru ? Ce petit poisson en apparence paisible et qui vit dans les eaux amazoniennes ? Dans ce coin du monde, ce petit animal est plus craint que les piranhas ou les caïmans par ces messieurs… Il a en effet la particularité de se faufiler dans l’urètre pour y faire un festin. Il y plante alors ses attaches pour sucer le sang. Le retirer est aussi douloureux que ce que vous pouvez imaginer.

La maladie de Lapeyronie

Appelée également maladie du pénis tordu, il s’agit de plaques durs apparaissant en général sur le dessus de la verge, et qu’on peut sentir sous la peau. Celles-ci sont responsables de la courbure du pénis… Il s’agit bien d’une maladie et non d’une petite déformation. Il ne faut pas confondre votre sexe qui penche un peu avec la maladie de Lapeyronie ! Il existe des traitements pour améliorer les choses, voire les régler complètement.

La fracture du pénis

Le plus célèbre et le plus redouté des troubles du pénis, il s’agit en fait d’une rupture du corps caverneux apparaissant le plus souvent à l’occasion d’un rapport un peu trop exalté. Dès que la cassure a lieu, il faut foncer aux urgences pour qu’on vous remette le sexe dans le droit chemin !

Le priapisme

Le priapisme, c’est l’érection qui ne part pas. L’éjaculation a eu lieu, mais le temps passe et rien ne change… Le durcissement insiste. Cela arrive notamment quand on a abusé du viagra ou de médicaments ayant cet effet secondaire. Dans tous les cas, le priapisme n’est pas une bonne chose et vous devez foncer voir un médecin si votre érection ne veut pas partir !

L’hématospermie

Plus impressionnante qu’inquiétante, l’hématospermie est la présence de sang dans le sperme. Le mâle victime de cette éjaculation sanguinolente ne doit s’inquiéter que si la chose se répète. Il devra alors consulter un médecin. Mais s’il s’agit d’un seul tir sanglant, c’est à priori bénin !

Un mal de chien

Une petite anecdote chatoyante pour terminer notre liste ! En république Dominicaine, un homme s’est réveillé sans pénis après une nuit particulièrement arrosée. Après avoir mené son enquête façon « The Hangover » en plus trash, on lui a rapporté qu’un chien l’avait attaqué et émasculé pendant la nuit !

Ce qui est rare n’est pas toujours cher

On espère que ces quelques exemples effrayants ne vous auront pas rendu hypocondriaques du pénis ! La plupart de ces maux restent assez rares et soignables. Il n’y a donc pas lieu de paniquer à moins que l’abus d’alcool ne vous ait mené à croiser la route d’un chien vorace… C’est sans doute la raison pour laquelle on le conseille avec modération !

Laisser un commentaire

À propos Ema

Passionnée de mode, de design, d’art et de littérature, adepte d’un hédonisme non égocentrée : Le Plaisir est un art qui s’apprend et se partage.