Au Secours : Mon Homme Est Monté Comme un Taureau Gonflé à Bloc !

Le vieil adage « plus c’est gros plus c’est bon » ne correspond à aucune vérité tangible. Que ce soit pour un gâteau ou un pénis, c’est surtout la qualité qui compte. Et même, avoir un colosse entre les jambes va demander souvent plus de travail pour que les deux partenaires y trouvent leur compte de plaisir !

Gérer un homme avec une grosse bite

Il suffit de parcourir un peu le net pour réaliser que les pénis d’envergures démesurées existent, même s’ils ne représentent pas la majorité. Mais alors que faire lorsque ces mastodontes quittent nos écrans pour venir prendre vie à nos côtés ? Comment gérer ce braquemard dressé tel une épée menaçante ? Pourrais-je remarcher un jour ? Voici quelques astuces pour en venir à bout sans passer à côté du plaisir…

Suivez la règle des trois P : Préliminaires, Préliminaires, Préliminaires

Une fois psychologiquement prête à affronter la bête, il va falloir vous préparer physiquement. Et prendre du plaisir ! Les préliminaires vont être votre meilleur allié.

Prenez tout le temps nécessaire pour préparer votre corps et faire monter le désir, afin que votre sexe se gorge abondamment du liquide nécessaire au bon glissement des choses. Demandez à votre partenaire de jouer de ce côté-là avec sa langue, ses doigts, ou un petit vibreur externe… Et n’oubliez pas que la pénétration n’est pas nécessairement une fin sexuelle en soi. La masturbation mutuelle, le sexe oral, la stimulation avec un sextoy… Toutes ces douces pratiques contribuent à vous donner le plaisir partagé recherché.

Ne négligez pas la règle des trois L : Lubrifier, Lubrifier, Lubrifier

Si les préliminaires sont aussi essentielles, c’est aussi pour que le vagin se lubrifie suffisamment afin de recevoir l’offrande virile dans la joie et la douceur. Mais si vous manquez de temps ou que monsieur vous impressionne trop, alors le flacon d’hydratant intime va être un outil incontournable.

Recouvrez la bûche de votre partenaire de cet hydratant précieux et étalez-en également à l’entrée de votre vagin pour que la pénétration soit considérablement facilitée et que le confort soit total.

Lubrifiant LELO

Soyez vigilant quant à la règle des trois D : Doucement, Doucement, Doucement

Quand on parle de gros sexe, il y a deux dimensions à prendre en compte : la largeur et la longueur. La largeur imposante nécessite préliminaires pointus et lubrification abondante comme nous venons de le voir. Mais une longueur démesurée présente des problèmes spécifiques.

L’étalon long a plus de chance d’aller tambouriner sur votre utérus pendant le va-et-vient, ce qui n’est absolument pas agréable, comme tout propriétaire d’utérus vous le dira.

Il faut donc que monsieur avance en douceur, comme s’il pénétrait dans un tunnel tous feux éteints. Commencez par de douces intrusions qui ne s’éloignent pas trop de l’entrée avant de partir dans les méandres vaginaux profonds. Ce sera bien plus agréable pour vous, d’autant que la majorité des terminaisons nerveuses responsables de notre plaisir se situent dans les premiers centimètres à l’entrée du vagin. Dès que vous vous sentez prête, faites signe à votre homme qu’il peut continuer d’avancer…

N’omettez pas la règle des trois K : Kâma-Sûtra, Kâma-Sûtra, Kâma-Sûtra

Du moment que vous prenez le temps de choisir la position idéale, vous trouverez toujours l’emboitement parfait pour vous et son pénis proéminent. Optez pour les positions qui vous donnent le contrôle car elles vous permettent d’ajuster l’angle et la profondeur à votre goût et de positionner le pénis de votre homme exactement là où cela vous fait du bien.

Avec un étalon, l’Andromaque est une bonne option : En étant à cheval sur monsieur, vous garder un bon contrôle, vous pouvez utiliser vos hanches pour contrôler la profondeur et faire de l’exercice en même temps !

Le poids des mots

Le plus important lorsque vous vous retrouvez en face d’un pénis conséquent, c’est que la communication avec votre partenaire soit parfaite. Guidez-le, montrez-lui ce qui vous fait du bien ou au contraire ce qui vous gêne, partagez vos ressentis… Car il ne faut pas mettre de côté la règle des trois C : Communication, Communication, Communication !

Laisser un commentaire

À propos Ema

Passionnée de mode, de design, d’art et de littérature, adepte d’un hédonisme non égocentrée : Le Plaisir est un art qui s’apprend et se partage.