L’orgasme Simultané ou l’Art de l’Apothéose de Concert

Plus c’est gros plus c’est bon, les orgasmes sont plus forts les soirs de pleine lune, les lapins ne s’arrêtent de copuler que pour déjeuner… Les légendes en matière de sexe sont nombreuses et facilement propagées autant dans les cours de récréation que les open space, le sujet étant encore assez tabou et donc souvent déformé…

orgasme simultané

Mais au milieu de ces légendes érotiques, il en existe une qui sort du lot, qui se distingue du mensonge général du fait qu’elle garde tout de même un pied dans la vérité : l’orgasme simultané entre les deux amants. En effet, si dans la théorie rien n’empêche deux corps de s’émouvoir en symbiose, dans la pratique c’est un équilibre subtil très complexe à atteindre.

Voilà pourquoi, cher Dedieu, votre question est un peu délicate :

Quelle est la meilleure technique pour que les deux partenaires arrivent au même moment à l’orgasme ? Je ne suis pas satisfait lorsqu’on ne jouit pas en même temps.

Nous allons cependant vous donner tous les outils nécessaires à obtenir cet orgasme de concert, même si vous semblez lui accorder une importance peut-être un peu exagérée.

Quelques techniques pour jouir ensemble

La principale difficulté de pareille ambition érotique réside avant tout dans le fait que l’homme et la femme ont des rythmes différents dans l’évolution de leur plaisir.

La patience, vertu masculine

Madame mettant souvent plus de temps que monsieur à grimper au sommet du plaisir, une première méthode consiste à ce que monsieur attende patiemment juste en dessous de ce sommet de manière à être prêt à s’y jeter dès que madame est sur le point de l’atteindre. Monsieur doit pour cela avoir une excellente maitrise de son plaisir : s’il se laisse aller, il part trop tôt, s’il se retient trop, il se fera distancer par madame…

Le deuxième coup

Monsieur étant en général le premier à dégainer l’orgasme, il peut calmer son ardeur en commençant par aller se délester en solitaire de toute ce trop plein d’énergie érotique. Il abordera ainsi la galipette avec moins de fièvre au corps, à un rythme plus en phase avec celui de sa partenaire.

Priorité aux préliminaires

Si vous voulez optimiser vos chances de conclure votre galipette par un orgasme simultané, faites des préliminaires à couper le souffle. Longues caresses sur tout le corps, massage sensuel, cunnilingus, fellation, masseur vibrant… Il faut repousser les limites du désir de manière à ce que vous ne soyez plus que deux braises prêtes à s’unir dans un festival d’étincelles.

MONA WAVE

On ne lâche rien

Une fois les préliminaires transformés en fusion des corps, monsieur doit poursuivre ses caresses en parallèle de ses va-et-vient langoureux en stimulant par exemple le clitoris à l’aide de son doigt ou d’un vibreur expert. De cette façon, le plaisir de madame continue son ascension vertigineuse à un rythme plus proche de celui de monsieur !

Lily 2

Vibrer à deux pour grimper ensemble

L’utilisation d’un anneau vibrant pour couple vous offrira non seulement de doux et agréables plaisirs, mais il permettra également de réduire, encore une fois, cet écart de vitesse dans la quête orgasmique : madame, stimulée par les vibrations, verra son plaisir augmentée et monsieur, tout en profitant de ces sensations nouvelles, verra son endurance s’améliorer sous l’effet des vibrations.

Tor 2

En toute connaissance des corps

Pour atteindre l’orgasme main dans la main, mieux vaut connaître parfaitement les subtilités du plaisir de l’autre : où appuyer pour le rendre fou, où caresser pour la faire décoller… Et une fois l’orgasme en approche, il faut être également capable de reconnaître les indices corporels. Tremblements, rougeurs, rythme cardiaque accéléré, cri strident, yeux qui se ferment, bouche béate… Repérez les signes qui ne trompent pas et qui vous indiquent que votre partenaire est aux portes de l’Eden.

Travail manuel

Si l’orgasme simultané à tout prix vous obsède, il existe un autre moyen d’y parvenir : la masturbation à deux. Que ce soit chacun pour soi côte à côte ou par caresses mutuelles, se donner du plaisir de cette façon laisse plus de possibilités de maîtrise de l’extase. On peut se parler, guider son partenaire, se souffler quelques astuces, s’arrêter, reprendre… tout cela beaucoup plus facilement qu’en pleine galipette !

Un joli mythe qui doit le rester

La quête de l’orgasme simultané, cher Dedieu, n’est pas la plus pertinente en terme d’épanouissement sexuel. D’abord parce que la quête de l’orgasme en soi n’a pas lieu d’être, l’objectif qu’il faut se fixer, c’est celui du plaisir à deux, de l’intime partagé. Tout ce qui tient de la performance, comme l’orgasme ou à plus forte raison l’orgasme simultané, deviennent des parasites du plaisir de votre galipette dès lors que vous en faites des objectifs ultimes. En vous concentrant sur le final, vous avez des chances de rater le déroulé et de ne jamais parvenir à cette fameuse conclusion tant souhaitée. Ce qui est beau dans l’orgasme simultané, c’est sa spontanéité et le fait qu’il n’est pas au rendez-vous à tous les coups. Rien n’est plus vrai que ce dicton sportif quand on parle de sexualité : l’important n’est pas de gagner, mais de participer.

Laisser un commentaire

À propos Ema

Passionnée de mode, de design, d’art et de littérature, adepte d’un hédonisme non égocentrée : Le Plaisir est un art qui s’apprend et se partage.