Pour Mettre le Turbo à sa Libido : Dodo Pour les femmes Porno Pour les Hommes !

Nous voici dans une période riche en conclusions scientifiques coquines puisque le « Journal of Sexual Medicine » s’est vu s’enrichir coup sur coup de deux articles à visée voluptueuse : deux études offrant quelques indices pour de la galipette de haut vol.

augmenter sa libido

L’un concerne le plaisir des dames et la façon d’augmenter celui-ci à coup de sommeil et de repos, et l’autre expose les effets positifs de la visualisation de films à caractère pornographique sur la sexualité des messieurs.

Même si ces recommandations pour de l’extase facilitée peuvent paraître étonnantes, elles ont au moins le mérite d’être facilement réalisables chez soi puisqu’elles ne nécessitent qu’un lit et qu’un écran, objets que la plupart d’entre nous possédons dans nos foyers du XXIème siècle.

Voyons donc ensemble comment sommeil et films X peuvent améliorer nos vies sexuelles, en commençant, honneur aux dames, par le sommeil réparateur et voluptueux.

Passer plus de temps au lit pour passer plus de temps au lit

Crac crac et dodo

171 femmes ont prêté leur corps à la science dans cette difficile expérience où on leur demanda, globalement, de dormir et de faire l’amour. C’est à peu près la teneur de la mission qui leur a été confiée par le Docteur David Kalmbach et son équipe de l’Université de Michigan aux Etats-Unis.

Dormir et jouir

Premier constat : au lendemain d’une longue nuit de sommeil, les femmes qui ont fait l’amour ont ressenti un plaisir particulièrement délectable. De plus, chaque heure de sommeil supplémentaire permettrait d’augmenter de 14% les probabilités de faire l’amour le jour qui suit la nuit réparatrice…

Sommeil et excitation

Les chercheurs avancent ainsi que le sommeil serait non seulement propice à mettre dans l’humeur érotique, mais il serait par ailleurs essentiel dans le processus d’excitation génitale. Ainsi, les femmes qui manquent de sommeil rencontrent plus de difficultés à ressentir une excitation physique.

Même si les raisons précises sont pour l’instant ignorées, nos chercheurs rappellent que ces conclusions font écho à d’autres études menées par le passé et qui avaient déjà révélé qu’un sentiment de bienêtre loin de tout stress permettait des galipettes bien meilleures. On sait également que dormir moins de sept heures par nuit fait chuter le taux de testostérone, cette hormone de désir primordiale pour donner l’envie de s’envoyer en l’air…

La Belle au Bois dormant

Attention cependant à ne pas tomber dans l’extrême, le corps humain est un petit appareil fragile qui n’aime aucun excès, quelque soit le sens. Dormir 10 heures par nuit ou plus ne fera pas de vous des bêtes de sexe, mais vous apportera au contraire d’autres problèmes selon le Docteur Michael Grandner de l’Université de Pennsylvanie (diabète, maladies cardiovasculaires). La Belle au bois dormant risquait donc plus la crise cardiaque que l’orgasme du siècle à son réveil !

Regarder les extases d’autrui pour décupler les siennes

Le porno ne fait pas perdre en raideur

Contrairement à l’idée qui circulait jusque là et qui tendait à dire que regarder des films X en solitaire pouvait nuire à la vie sexuelle du couple et aux capacités de l’homme à donner de son corps dans la vie réelle, cette nouvelle étude de chercheurs de l’Université de Californie vient contredire la rumeur : l’adepte de films X sait rester de marbre, dans le bon sens du terme.

En temps et en heure

280 messieurs hétérosexuels d’une vingtaine d’années ont été invités à noter consciencieusement le nombre d’heures qu’ils passaient à aller jeter un œil du côté pornographique. Or il s’est avéré que les hommes qui passaient plus de 2 heures par semaine à se rincer l’œil derrière leurs écrans coquins avaient une excitation sexuelle de haut niveau.

Ceux qui ne regardaient aucun film coquin avaient ainsi une « note d’excitation coquine » de 40 quand elle était de 50 pour ceux qui en regardaient quelques fois. Par ailleurs, les hommes regardant des films X étaient plus nombreux à vouloir être aux côtés de leur partenaire en titre !

Voir pour faire

Les scientifiques en ont ainsi conclu que plus les hommes sont confrontés à la stimulation érotique visuelle, plus ils seront amenés à vouloir avoir une vie sexuelle remplie. Regarder des films pornographiques inciterait donc à la galipette plutôt qu’à la rareté érotique.

La poule coquine et l’œuf érotique

Le petit problème de cette étude est cependant pointé par l’un des chercheurs lui-même : il se pourrait tout simplement que les hommes regardant des films X aient un appétit sexuel plus développé à la base, les incitant à la consommation de pornographie et de galipettes fréquentes par nature et non par cinéphilie.

La vie sexuelle rêvée

Voilà donc, suite à ces révélations scientifiques, comment mettre toutes les chances de plaisir de votre côté : Le samedi matin, tandis que madame profite d’une grasse matinée dans le lit conjugal confortable afin de recharger ses batteries érotiques et se préparer à l’assaut coquin orgasmique, monsieur lui prépare un petit déjeuner à base d’aliments aphrodisiaques tout en regardant attentivement une œuvre cinématographique de type « La Nymphomane et les sept samouraïs ».

Une fois les deux amants fous d’un désir nourri par tant de sommeil et d’acrobaties de septième art, ils n’auront plus qu’à se retrouver quelque part entre la chambre et la cuisine pour une galipette de 7 à 13 minutes puisque c’est la durée idéale d’un rapport qui comble.

Il vous sera ainsi impossible de ne pas être inondés par le bonheur et l’extase après cette application minutieuse de la recherche universitaire américaine, car la science a toujours raison !

Galipettes et Chronomètres : La Durée Idéale du Rapport Sexuel

LIRE LA SUITE