Règles Sexy pour Jeux de Cartes en Couple : L’Atout Cœur à vos Ébats Épiques

Taper le carton entre amis sur une terrasse par un tiède après-midi d’été façon Marcel Pagnol et ses parties de manille est un régal de fin connaisseur ludique qui appartient à la catégorie privilégiée des petits plaisirs, ceux qui passent trop vite et qui font les meilleurs souvenirs…

Règles de jeux de cartes pour instants coquins

On serait donc tenté, à juste titre, d’envisager de déplacer ce petit plaisir en bande et en terrasse à l’intimité sensuelle du couple pour une partie en duo qui évolue différemment, transformant une gentille crapette en de féroces galipettes ou une partie de canasta en démonstration de Kâma-Sûtra…

Mais comment faire d’une partie de cartes un instant d’intimité privilégiée capable d’émoustiller, de réveiller des ardeurs féroces et sensuelles ? Comment faire évoluer le mélanger, couper, distribuer vers le aguicher, chauffer… mélanger ? Voici quelques conseils pour des parties torrides ou rois et reines règneront en maître et maîtresse sur le royaume de vos plaisirs…

L’importance de l’ambiance

Oubliez le néon de la cuisine : créez une atmosphère propice aux dérapages… Les jeux de société à deux doivent se dérouler sur des tables sales avec des verres de whisky, lumières tamisées, un fond musical années 1920 période prohibition, tout ce qu’il faut pour encanailler la partie, mettre une touche d’interdit… Rien de tel qu’une ambiance de tripot pour faire monter l’envie de tripoter !

Détournez les jeux existants

Ajoutez des règles à vos jeux préférés, mettez votre touche personnelle qui ne dénature pas l’aspect ludique mais qui augmente le côté lubrique !

La belotte déculottée

Chaque fois que le valet de cœur est joué, celui qui perd la levée doit ôter un de ses habits…

Le menteur déshabilleur

Lorsque le joueur met sa carte en affirmant la couleur et que son adversaire le traite de menteur, on vérifie la carte : celui qui avait tort, en plus de récupérer le paquet de cartes, doit laisser un de ses habits au milieu…

La crapette rapide à une main

Ce jeu dont le principe est de jouer le plus vite possible pour se débarrasser de ses cartes n’en sera que plus intéressant si vous ne pouvez jouer vos cartes que d’une seule main pendant que l’autre n’a pas le droit de cesser de caresser l’adversaire sous peine de disqualification…

Le 8 américain négociable

Le but de ce jeu, équivalent du Uno, est d’être le premier à ne plus avoir de carte. On passe donc la partie à jouer des cartes joker dans l’objectif de ralentir l’adversaire pour gonfler son paquet. Lorsque celui-ci est définitivement surchargé de cartes en trop, tandis que vous êtes sur le point de gagner, pourquoi ne pas faire durer un peu le plaisir en lui proposant de lui « acheter » quelques cartes en échange de gâteries de votre choix ?

Faites des gages

La punition d’après Mistigri

Celui qui se retrouve avec le valet de pique à la fin de la partie doit « s’occuper » du gagnant selon un principe préétabli : vous mélangez les cartes, placez le paquet face cachée et déterminez au hasard la carte qui mettra fin à la séance. Vous tirez ensuite les cartes une à une jusqu’à arriver à celle qui clôture.

Chaque carte détermine le gage à faire au gagnant : cœur une caresse, carreau un baiser, trèfle une caresse avec la langue et pique, vous enlevez un habit. Dès qu’il s’agit d’une tête (roi, dame ou valet), vous devez exécuter l’action sur une zone érogène primaire (c’est-à-dire sexuel !) et s’il s’agit de la couleur pique, vous enlevez deux habits au lieu d’un…

Inventez vos règles pour adapter le niveau de chaleur à vos envies !

Optez pour un jeu qui a déjà fait ses preuves

Le strip poker

Celui des deux qui a la plus faible combinaison doit se défaire d’un de ses atours…  Un moyen classique de se mettre à nu assez rapidement ! Vous pouvez également utiliser une version du jeu améliorée et augmentée de quelques surprises…

Utilisez un jeu de cartes avec des photos coquines

Il en existe des versions pour les femmes avec de beaux hommes nus sur chaque carte et des versions pour les hommes où se sont des femmes peu vêtues que l’on trouve sur les 52 cartes. Travaillez votre mémoire lubrique en mélangeant ces deux jeux pour une partie de Memory pas pour les enfants !

Le Memory lubrique

Placez les cartes faces cachées et retournez les par deux, chacun votre tour. Le but est de faire des paires de couples: comme vous avez deux jeux, vous pouvez mettre ensemble le 4 de cœur féminin avec le 4 de cœur masculin, etc… Celui qui en trouve le plus a gagné ! A force de former tous ces couples aux positions équivoques, vous devriez finir par avoir envie de jouer au roi et la reine à votre tour…

Inventez votre propre jeu

52 cartes, ce sont des centaines de possibilités pour inventer de nouveaux jeux ! Alors, faites travailler votre imagination. Voici une proposition parmi les multitudes qui s’offrent à vous…

Le pangolin voyeur

Il se joue avec un jeu de 32 cartes. Chaque joueur pioche une carte qu’il regarde avant de la mettre de côté sans la montrer à son adversaire. Il s’agit de son pangolin. L’objectif est de trouver quelle carte est le pangolin de l’adversaire.

On distribue ensuite le reste des cartes entre les deux joueurs. Chacun a donc 15 cartes en main, en plus de son pangolin mis de côté. Il faut deviner, parmi les 16 cartes de son adversaire, laquelle est son pangolin.

Mais avant de le trouver, mieux vaut cumuler des points ! Pour ce faire, on doit placer un maximum de positions du Kâma-Sûtra devant soi. Une position du Kâma-Sûtra est une combinaison de deux cartes qui doit obligatoirement être composée d’une carte rouge (cœur ou carreau) et d’une noire (trèfle ou pique). Une tête (valet, dame ou roi) avec une autre tête forment une combinaison d’une valeur de 2 points contre seulement 1 point pour toutes les autres.

Les deux joueurs jouent chacun leur tour. Ils ont le choix entre poser une position du Kâma-Sûtra ou d’annoncer quel est le pangolin de leur adversaire. Plus on place de positions du Kâma-Sûtra avant de trouver le pangolin de l’autre, plus on gagne de points à la fin. En revanche, chaque fois que l’on dévoile une position du Kâma-Sûtra, on réduit le nombre de ses cartes en main, offrant un peu plus de chance à son adversaire de trouver quel est notre pangolin.

Si le joueur s’est trompé en annonçant le pangolin de l’adversaire, ce dernier pose la carte qui a été nommée devant lui et le joueur qui a fait l’erreur doit la compléter avec une de ses cartes de façon à composer une combinaison de Kâma-Sûtra pour son adversaire. S’il n’a pas de carte qui permette une combinaison, il doit lui donner une de ses têtes. S’il n’en a pas non plus, il doit casser l’une de ses combinaisons déjà posée pour compléter celle de l’autre.

Le gagnant est celui qui devine le pangolin de l’autre. Il compte ses points en fonction des positions qu’il a posées pendant la partie, puis il soustrait à ses points ceux de son adversaire. Si le résultat est négatif, il marque seulement 1 point. Le gagnant ne peut gagner moins de 1 point.

Une partie se joue en 3 manches ou plus, à la fin desquelles chacun peut acheter des services coquins à l’autre en fonction de ses points. 1 point permet d’être embrassé où l’on veut sur le corps, 2 points permet de mettre son partenaire en sous-vêtement, 4 points permet d’être embrassé avec la langue sur la partie du corps de son choix, 5 points permet de mettre à nu son adversaire, 7 points permet de choisir la tournure des préliminaires avec notamment l’emploi d’accessoires divers de type fouet, vibreur, 10 points permet de choisir deux positions du Kâma-Sûtra… On peut utiliser ses points comme on veut pour pouvoir être embrassé en même temps que le partenaire est en sous-vêtement, par exemple…

Jouer sa carte maîtresse

Jouer carte sur table avec son partenaire est donc un chemin propice vers des plaisirs doux et agréables car les cartes offrent un grand nombre de possibilités de jeux coquins tout en laissant une large place à l’imagination… De quoi donner carte blanche aux plaisirs durant vos soirées en amoureux à tirer… les cartes !

Laisser un commentaire

À propos Ema

Passionnée de mode, de design, d’art et de littérature, adepte d’un hédonisme non égocentrée : Le Plaisir est un art qui s’apprend et se partage.