Vagin v.s Vulve : Petite Révision de la Carte Anatomique Féminine

Que vous soyez amateur de vagins ou que vous en possédiez un vous-même, ou les deux, vous avez sans doute appris à maitriser le vocabulaire pour éviter de sombrer dans le vulgaire. Vous connaissez ainsi la différence sémantique entre « brouter le minou » et « pratiquer une succion vulvaire »… Mais qu’en est-il du côté technique ?

vagin et vulve

Êtes-vous aussi à l’aise lorsque l’on s’attache à pointer précisément chaque zone anatomique du sexe ? Connaissez-vous vraiment votre géographie intime ? Pouvez-vous expliquer la différence entre un vagin et une vulve ? Sauriez-vous nommer toutes les parties qui les composent ? Pas de panique, nous sommes là pour vous éclairer ! Car il est important d’appeler une chatte une chatte.

Qu’est-ce que le vagin ?

Un lieu

Beaucoup de gens utilisent le terme de « vagin » pour désigner la totalité des organes sexuels féminins et vous l’aurez compris… C’est une boulette. Le vagin n’est qu’une partie. Et pour être plus précis, le vagin représente une partie interne du sexe féminin. Depuis l’entrée du vagin jusqu’au col de l’utérus.

Un élastique

Tout comme le pénis, le vagin change de taille en fonction de l’excitation, au cours de la galipette, et bien sûr, au moment de l’accouchement… Et comme le vagin est élastique, il retrouve sa forme initiale une fois la partie de jambes en l’air terminée. Il met un peu plus de temps après la naissance d’un enfant, mais ce n’est pas tout à fait le même engagement physique.

Un lubrificateur

Lorsqu’il est excité, le vagin s’auto-lubrifie pour accueillir en douceur doigt, pénis, sextoy… Tout ce qui fait plaisir et qui y a sa place.

Un organe

Le vagin est également le lieu de passage des menstruations et des sécrétions vaginales. Ses parois sont tapissées d’une muqueuse aux nombreux plis. Il est riche en vaisseaux sanguins et veines ainsi qu’en terminaisons nerveuses… Ces dernières sont particulièrement denses à quelques centimètres de l’ouverture, non loin du clitoris, dans la zone qu’on appelle communément : « Point G ».

Un nid à (bons) microbes

Il possède un équilibre bactériologique aussi efficace que fragile et que l’on nomme flore vaginale. Elle sert à protéger le vagin des agressions extérieures, responsables d’infections. Cet équilibre étant délicat, on préconise d’éviter les toilettes intimes internes trop agressives

Qu’est-ce que la vulve ?

Vous l’avez sans doute déjà deviné, la vulve représente la totalité des organes sexuels externes. Et ce n’est pas rien ! C’est tout ce que vous pouvez voir lorsqu’un sexe féminin se présente à vous. C’est par ailleurs la principale zone de stimulation sexuelle. C’est de là que tout démarre quand on cherche à faire grimper l’excitation d’une dame… Et notamment du côté du clitoris et de ses terminaisons nerveuses qui grouillent. En gros, la vulve, c’est :

Les grandes lèvres

Ce sont les deux replis de peau qui délimitent la zone vulvaire, depuis le dessus du clitoris jusqu’à l’anus. Elles sont souvent recouvertes de poils à partir de la puberté. Leur rôle principal est de recouvrir et protéger la vulve par temps calme (lorsque la zone n’est pas mise à contribution).

Les petites lèvres

Situées à l’intérieur des précédentes, elles protègent l’entrée du vagin et ne sont pas pourvues en poils. Au cours de la galipette, elles ont tendance à grossir et elles activent alors les sécrétions vaginales pour une pénétration sans heurt.

Le clitoris

Situé en haut des petites lèvres, il est très bien doté en terminaisons nerveuses. Il a la réputation d’être l’unique organe humain ne servant à rien d’autre qu’à donner du plaisir ! Alors rendez-le utile !

Le méat urinaire

Il s’agit du petit orifice entre le clitoris et le vagin qui sert à l’évacuation de l’urine… Utile mais moins sexy.

Pourquoi c’est important de ne pas se tromper

Le tabou sexuel a tendance à se répercuter jusque dans l’apprentissage anatomique. Cette approximation dans la connaissance intime entraîne gêne, confusion, manque d’assurance, etc. quand viennent les échanges intimes. Par ailleurs, pour bien comprendre son propre corps et cerner ses plaisirs, il est nécessaire de comprendre son anatomie. Au moment de la masturbation, il est essentiel de connaître les noms des parties qui font du bien afin de savoir où on met les mains quand on prend son pied !

Hygiène féminine intime

15 Conseils d’Importance Capitale Pour être à Cheval Sur Son Hygiène Vaginale

LIRE LA SUITE