Le Septième Ciel dans le Septième Art : Les Plus Beaux Orgasmes du Cinéma

Voilà déjà quelques années que le cinéma n’hésite plus à montrer la sexualité sous toutes ses coutures et certaines scènes absolument torrides sont même devenues cultes pour tout bon cinéphile passionné. Si l’on pense à quelques films évidents lorsque l’on parle sexe, comme « 37,2 le matin », « Eyes Wide Shut », « la Secrétaire » ou « 9 semaines ½ », il n’est pas toujours nécessaire d’aller chercher du côté des films à thématique érotique, et le septième art est largement pourvu de scènes d’extases même parmi les plus innocents d’entre eux…

Les plus beaux orgasmes du ciné

Comme la durée d’une galipette se doit d’être un minimum satisfaisante pour du plaisir au rendez-vous dans la vraie vie, il est assez rare que le réalisateur fasse le choix de filmer tout l’acte copulatoire qui pourrait s’avérer ennuyeux… Certains choisissent ainsi de s’attarder sur les préliminaires, d’autres sur un instant de galipette furtive et elliptique, et d’autres enfin, se concentrent sur cet instant privilégié d’extase absolue et éphémère : l’orgasme !

L’orgasme en série

Comme on vous l’a dit, ce n’est pas dans les films les plus érotiques que l’on trouve le moins d’orgasmes, preuve en est avec cette scène mythique du « Fabuleux Destin d’Amélie Poulain » de Jean-Pierre Jeunet où Amélie compte les orgasmes à la chaine dans Paris, peut-être reconnaitrez-vous celui qui vous ressemble ?

L’orgasme par vibration

Si vous vous êtes demandé parfois comment utiliser un vibreur à télécommande au restaurant, vous allez trouver dans cette extrait de « L’abominable vérité » un aperçu des possibilités orgasmiques grâce à la jolie performance de Katherine Heigl… L’idée étant, vous l’aurez compris, qu’il vaut mieux ne pas laisser la télécommande en n’importe quelle main !

L’orgasme (hyper bien) simulé

Difficile de parler d’orgasmes au cinéma sans mentionner la cultissime scène du cultissime film « Quand Harry rencontre Sally » ! Meg Ryan nous offre en effet une superbe démonstration d’orgasme simulé, de quoi mettre le doute dans l’esprit de bien des Messieurs…

La machine à orgasmes

Voilà une machine efficace mais néanmoins encombrante pour permettre d’arriver au summum du plaisir… Une scène à la fois psychédélique et poétique avec le savant fou qui cherche à provoquer la mort par extase et qui s’acharne sur un clavier musical qui déclenche, vraisemblablement, des choses assez agréables chez Jane Fonda, alias « Barbarella » dans le film du même nom ! Si vous êtes, vous aussi, à la recherche d’un outil à extase, on fait aujourd’hui des accessoires beaucoup moins volumineux

Premier orgasme

Dans le film fantastique « Pleasantville » de Gary Ross, deux adolescents se retrouvent prisonniers d’une série américaine des années 1950. Ils vont peu à peu dévergonder cette ville trop calme… Nous sommes ici  dans un passage où la jeune adolescente venue du monde réel et de la fin du XXème siècle va faire découvrir à sa « mère », ce qu’est le plaisir sexuel… Une scène de masturbation et de première fois en eau chaude et mousseuse toute en poésie et en finesse dans un décor noir et blanc…

L’orgasme en solitaire et moult positions

Dans « Black Swan », Natalie Portman nous offre une assez alléchante scène de plaisirs en solitaire au fond du lit : une main glissée là où il faut et quelques mouvements ondulatoires pour un résultat qui semble à la hauteur des attentes de la demoiselle…

L’orgasme en solitaire pour les fétichistes des pieds

Voici un extrait de « Wild cherry », un film américain qui ne vaut pas franchement la peine de s’attarder malgré cette scène de masturbation féminine somme toute assez classique, mais qui réjouira les fétichistes du pied avec quelques plans sur cette extrémité corporelle dans les instants extatiques !

L’orgasme par toucher rectal

Pour notre unique orgasme masculin de la sélection, une petite démonstration des plaisirs dont est capable un bon massage de la prostate ! Scène mythique du film « Road Trip », on y voit l’acteur Sean William Scott profiter du savoir faire tout particulier de la jolie infirmière du centre de don de sperme à qui il a demandé un « coup de main »…

Premier orgasme du cinéma

Un peu d’archéologie avec cet extrait de « Extase », un film qui date de 1933 avec la très célèbre actrice Hedy Lamarr… Ce film est resté célèbre pour avoir présenté la toute première scène d’orgasme au cinéma ! Cela peut vous paraitra certes relativement sage, mais dites vous que ce film n’a pas loin de 80 ans !

Le festival d’orgasmes

Impossible de parler d’orgasmes sans faire un tour du côté du controversé « Nymphomaniac » de Lars Von Trier dont la promotion fut féconde en scène d’extases en tout genre… Comme il était difficile de faire un choix parmi tous ces orgasmes, voici l’affiche du film qui propose un petit florilège de visages en contentement sexuel béat !

Affiche Officielle de Nymphomaniac

Amour et cinéma

Après cette concentration d’orgasmes en couleur et en noir et blanc, simulés ou réels, avec accessoire ou sans, en solitaire ou en duo, en public ou en privé, hurlé ou silencieux… pour rappeler que cette apothéose du plaisir n’est pas nécessaire à des galipettes épanouies, voici pour méditation une citation du réalisateur Georges Cukor :

« Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même»

La TV et le Cinéma se mettent à nu :

Laisser un commentaire

À propos Ema

Passionnée de mode, de design, d’art et de littérature, adepte d’un hédonisme non égocentrée : Le Plaisir est un art qui s’apprend et se partage.