Mythes et Réalités Érotiques : le Vrai du Faux du Sexe

Entre les vieilles légendes adolescentes enracinées, les « on dit » inquiétants et la clameur populaire pas toujours bien renseignée, il est parfois difficile de démêler le vrai du faux dans l’afflux d’informations qui nous viennent de toute part et qui affirment leur vérité dans le domaine de la sexualité. Ajoutons à cela que le sujet est encore un peu tabou et qu’on ne pense pas à demander à son voisin de bus ou son collègue de travail s’il est vrai que la masturbation rend sourd ou si une femme enceinte peut utiliser un vibromasseur…

Les mythes sexuels

Voilà donc, au cas où vous vous interrogiez sur quelques sujets, certains de ces mythes sur la sexualité décortiqués pour vous avec leur part de vérité et leur part de croyance populaire.

A propos de la masturbation

Les femmes sont beaucoup moins nombreuses à se masturber que les hommes

La part de mythe

Les chiffres, bien que difficilement fiables, parlent en général de près de 97% d’hommes contre 90% de femmes s’adonnant au plaisir solitaire. La différence est donc loin d’être grande et contrairement à ce qu’on pense, les femmes sont donc presque aussi nombreuses que les hommes à se masturber régulièrement. Et chez les personnes mariées, la part d’hommes et de femmes se masturbant est à peu près égale !

La part de réalité

97% contre 90%, cela fait effectivement plus d’hommes que de femmes, c’est indéniable. Par ailleurs, la masturbation masculine est plus mécanique, plus facile à mener jusqu’à l’orgasme ce qui explique également qu’elle soit en général plus fréquente chez les hommes…

La masturbation est mauvaise pour la santé

La part de mythe

Elle est gigantesque. La masturbation est absolument bonne pour la santé puisque le bien-être ainsi procuré par les hormones de plaisir comme l’ocytocine est bénéfique pour lutter contre le stress, l’angoisse, les petits coups de déprime… Par ailleurs, l’orgasme aide à renforcer nos défenses immunitaires !

La part de réalité

Si vous vous adonnez au plaisir solitaire à côté d’une enceinte ultra puissante pendant un concert de hard rock, alors oui, on pourra dire que la masturbation rend sourd.

A propos de l’orgasme

Un rapport correctement mené doit permettre à la femme d’atteindre l’orgasme

La part de mythe

L’orgasme n’est pas une fin en soi et des galipettes exceptionnelles peuvent parfaitement s’en passer. Certaines femmes ne ressentiront jamais d’orgasme, ce n’est pas pour autant que leur vie sexuelle n’est pas épanouie !

La part de réalité

A l’inverse, une femme parfaitement prête à connaître la multiorgasmie et l’ivresse du plaisir a tout de même besoin que le partenaire fasse preuve d’un peu d’habileté pour lui permettre d’atteindre ce bel objectif !

On peut soigner certains maux grâce à l’orgasme

La part de mythe

L’orgasme ne remplacera jamais le massage cardiaque ou le bouche à bouche et si vous devez vous faire enlever les dents de sagesses, la solution se règlera de façon austère dans le cabinet d’un dentiste et non sous la couette avec votre partenaire… Sauf s’il est dentiste et qu’il a l’équipement nécessaire sur sa table de nuit.

La part de réalité

L’orgasme peut en revanche vous aider à soigner quelques maux bénins comme la migraine, le hoquet ou l’insomnie grâce au flot d’hormones déversées dans votre corps…

A propos de la sexualité enceinte

Faire l’amour en étant enceinte peut déclencher l’accouchement

La part de mythe

A moins que votre partenaire ne soit du genre à faire trembler la terre lorsqu’il s’agit de se mettre aux galipettes, une partie de jambes en l’air ne risque pas de déclencher un accouchement prématuré. Au contraire, faire l’amour en étant enceinte est recommandé car tout le plaisir que ressent la mère est également ressenti par le fœtus !

La part de réalité

Dans certains cas, lorsque le bébé aurait dû déjà montrer son nez mais qu’il préfère rester au chaud dans le ventre de la mère, certains médecins préconisent alors ce qu’on appelle le « déclenchement à l’italienne ». Il s’agit de s’ébattre pour déclencher l’accouchement. En effet, le sperme contient des prostaglandines, une hormone qui favorise le déclenchement. Cela dit, aucune preuve scientifique n’a été donnée et cette méthode ne fonctionne qu’en extrême fin de grossesse.

On ne peut pas utiliser de vibreur quand on est enceinte

La part de mythe

L’utilisation d’un petit vibreur n’est pas déconseillée lorsque l’on est enceinte et encore une fois, se faire du bien quand on attend un enfant est toujours bénéfique ! Les vibrations propagées sur le clitoris ou le point G sont suffisantes pour vous faire décoller de plaisir, mais pas pour mettre en danger votre enfant !

La part de réalité

Il ne faut pas choisir le moment de votre grossesse pour tester tout un arsenal d’objets sophistiqués… Il faut d’abord éviter les énormes « rabbit » à rotation et bien choisir la matière des sextoys, pour s’assurer que celle-ci est sûre pour le corps. Par ailleurs, l’hygiène est très importante et il faudra faire attention à bien nettoyer vos jouets intimes avant et après chaque utilisation.

A propos de la libido

Les « personnes âgées » ont moins de rapport sexuel

La part de mythe

Certains soixantenaires poursuivent une vie sexuelle plus qu’épanouie et ne s’endorment pas sans leur galipette quotidienne. Par ailleurs, un sondage a permis de révéler que plus de 70% des personnes de plus de 60 ans sont plus satisfaits de leur vie sexuelle actuelle que de celle de leur jeunesse ! Par ailleurs, certaines femmes affirment avoir connu des orgasmes bien plus exceptionnels après la ménopause…

La part de réalité

Le corps fatigue, les hormones baissent et l’on a ainsi moins l’esprit au sexe que dans la vingtaine. Mais finalement, la baisse de libido semble plutôt toucher les célibataires que les couples qui durent !

Certains aliments peuvent booster la libido

La part de mythe

Soyons honnête, nul ne s’est jamais soudainement senti le corps plein d’envie de stupre et de galipette après avoir mâché un morceau de gingembre ou une tablette de chocolat, réputés aphrodisiaques l’un comme l’autre. Par ailleurs, il y a une influence culturelle à ces croyances et il y a peu de chance que si l’on vous fait ingurgiter du sang de cobra, vous soyez d’humeur coquine… Et pourtant, c’est un aphrodisiaque prisé en Asie !

La part de réalité

Certains aliments présentent tout de même de réels composants connus pour favoriser le désir. Ainsi, les aliments riches en zinc ou vitamine E vous conduiront plus facilement vers le chemin du lit car ils aident à la production des hormones de désir… Voilà pourquoi les huîtres, riches en zinc et vitamine E ont cette solide réputation !

La réponse à tout

Dans un monde qui n’est ni tout noir ni tout blanc ni tout rose et où les informations fusent sans prendre le temps de s’arrêter, il est important de s’interroger parfois sur la véracité de ce qu’on entend. La sexualité est un domaine encore assez secret où le doute et les interrogations ont plus de place que les certitudes. Alors quand soudain, le soir au coin du feu, vous et votre partenaire vous interrogez sur les façons de trouver le point G ou celles d’optimiser les galipettes sous la douche ou encore de prendre l’avion avec vos sextoys, n’oubliez pas : le blog de LELO est là pour vous aider !

Laisser un commentaire

À propos Ema

Passionnée de mode, de design, d’art et de littérature, adepte d’un hédonisme non égocentrée : Le Plaisir est un art qui s’apprend et se partage.